La journée des droits de la femme

voila-facon-dont-narcissiques-ont-garder

Aujourd’hui 8 mars, journée de la femme, journée des droits de la femme, journée international des droits des femmes, journée internationale de lutte des femmes pour l’égalité des droits, même cette dénomination n’est pas claire. Autant de risques pour ceux qui ne veulent pas comprendre de quoi il s’agit de passer à côté de cette date pourtant essentielle à une meilleure vie en société pour tous et pour certaines de se poser dans ce combat débile du féminin contre le masculin.

Dans un cas comme dans l’autre, cette journée ne sert à rien.

J’entends souvent des féministes pures et dures s’élever contre les hommes au simple motif qu’ils sont homme et ne peuvent apporter à la femme rien de plus en matière d’égalité voire seraient même nocifs.

L’homme et la femme ne sont pas égaux devant la nature, je vais grossir le trait pour que chacun comprenne. L’un possède la force physique, l’autre la délicatesse, l’une donne la vie mais sans l’intervention de l’autre ce ne serait pas possible, quand l’un parle de sensations physiques l’autre s’attarde sur les sentiments,….

L’homme et la femme ne sont pas égaux et il serait vain de vouloir qu’il en soit ainsi dans tous les domaines.

Hier en parcourant twitter, une jeune femme parlait d’équité, je trouve ce mot beaucoup plus juste dans la lutte pour la reconnaissance des femmes en tant qu’être à protéger au même niveau que les hommes.

Équité : nom féminin

  • Vertu qui consiste à régler sa conduite sur le sentiment naturel du juste et de l’injuste
  • En droit, justice spontanée qui n’est pas inspirée par les règles du droit en vigueur
  • Qualité consistant à attribuer à chacun ce qui lui est dû par référence aux principes de la justice naturelle : impartialité

Égalité : nom féminin

  • Caractère de ce qui est égal
  • Rapport entre individus égaux
  • Rapport entre des grandeurs égales ; formules qui expriment ce rapport
  • Qualité de ce qui est constant, régulier
  • Absence de toute discrimination entre les êtres humains, sur le plan de leurs droits

Compte tenu de la déclaration des Droits et de l’Homme et du Citoyen de 1789, hommes et femmes nous naissons tous libres et égaux en droit, article 1 de la dite déclaration.

Dans l’application, le respect de cet article n’est toujours pas garanti, tout dépend de ton lieu de naissance, de ta nationalité, de ta situation sociale et de ton sexe.

Au quotidien, je ne cherche pas en tant que femme l’égalité avec les hommes. Je sais que ça ne servirait à rien : hommes et femmes nous sommes différents, nous n’avons pas la même force physique ni morale, nous ne pensons pas de la même manière, les femmes font attention aux détails les hommes se concentrent sur une seule chose importante, femmes et hommes nous sommes complémentaires et nos différences doivent être reconnues et valorisées pour que cette complémentarité puisse s’exprimer entièrement et que chacun trouve sa juste place dans son foyer et dans la société en général.

Se battre pour l’équité pour les femmes c’est se battre aussi pour l’équité des hommes car quand les femmes voient leur statut de femme mieux reconnu, c’est aussi celui d’homme qui l’est.

Article écrit par Claire

Twitter : @prudclair

Son Facebook : https://www.facebook.com/claire.ad.7

Un petit like sur ma page Facebook si vous aimez cet article.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :